Pénurie mondiale de composants électroniques : décryptage en 5 questions/réponses

Le 13 septembre 2021 dans

“Pénurie”, depuis quelques mois, ce mot s’étale dans la presse mondiale. Depuis le début d’année, des composants électroniques manquent à l’appel. Tous les secteurs sont impactés : du jeu vidéo à la voiture, les chaînes de production doivent s’arrêter, faute de composants. Petit retour en 5 questions/réponses sur cette pénurie.
1-Quel matériel est concerné ?
Les semi-conducteurs. Des matériaux qui ont les caractéristiques électriques d’un isolant. Ils sont capables de laisser passer un courant électrique. Ils font partie des composants électroniques et autres puces nécessaires à l’activité industrielle. Ce sont les constructeurs automobiles et les fabricants de smartphones qui en font la plus grosse consommation.
2- Quand a débuté la pénurie ?
Elle a commencé au début de la crise sanitaire. Au printemps 2020, les confinements ont provoqué une ruée vers les ordinateurs, smartphones et imprimantes. Les ventes de puces ont atteint les 40 milliards de dollars en janvier 2021, un record dans ce domaine.
Parallèlement à cette surconsommation d’appareils électroniques, de nombreuses usines de fabrication ont également arrêté leur production à cause de la pandémie. Et même si la la situation est revenue à la normale, l’onde de choc se fait encore sortir plus d’un an après.
3- Quels sont les secteurs les plus impactés ?
L’informatique et spécifiquement les fabricants d’ordinateurs. Cette année, Samsung a déclaré à la BBC qu’il n’était pas en mesure de sortir sa série Note à cause de la pénurie de puces. Un haut responsable de Samsung a en effet expliqué « qu’il existe un déséquilibre sérieux entre l’offre et la demande de puces dans le secteur informatique à l’échelle mondiale ». Une pénurie qui pourrait avoir des conséquences sur les prix des équipements informatiques notamment pour les entreprises qui ont tendance à acheter ces produits en grande quantité.
L’industrie automobile. Les constructeurs ont vu leurs ventes de voitures électriques et hybrides exploser l’an dernier. Du coup, afin de répondre à la forte demande, ils se sont précipités sur les semi-conducteurs. Problème : les producteurs de puces s’affairaient déjà pour répondre aux demandes ininterrompues dans l’informatique.
Les cartes de paiement. La fabrication de cartes bancaires commence elle aussi à être perturbée par la pénurie de puces électroniques, a alerté la Smart Payment Association dans un communiqué. Selon cet organisme, cette situation pourrait perdurer jusqu’au second trimestre et s’aggraver en 2022, alors que trois milliards de cartes bancaires sont produites chaque année dans le monde.
Tout le secteur de l’électro¬ménager est également impacté. Des géants comme Whirlpool ont dû baisser leur production de 25 %, tandis que le chinois Robam a mis plusieurs de ses usines à l’arrêt.
4- Où sont fabriqués les semi-conducteurs ?
Les semi-conducteurs proviennent d’Asie, à Taiwan et de Corée du sud. Les grands mastodontes sont avant tout le taiwanais TSMC (50% de la production mondiale) suivi par et le sud-coréen Samsung Electronics.
Pour éviter de se retrouver dépendants des désidératas des géants asiatiques, Américains et Européens ont mené plusieurs actions. Le président Joe Biden a promis 50 milliards de dollars d’aides publiques pour aider l’industrie américaine à produire des puces électroniques tandis que Thierry Breton, commissaire européen en charge du Marché intérieur et du numérique, a lancé un grand plan regroupant 11 pays européens pour “établir des capacités européennes avancées dans la conception et la production de puces”. L‘Europe produit moins de 10% des puces dans le monde, contre 44% en 1990.
5- Jusqu’à quand peut-elle durer ?
Pour les ordinateurs, l’International Data Corporation (IDC) révèle que ces pénuries devraient se poursuivre toute l’année, car les demandes pour ce type d’appareil continuent à affluer ; ce n’est qu’une fois la demande ralentie, en 2022, que la production pourra rattraper son retard.
Bonne nouvelle cependant, selon l’autre société de data, IC Insights, la connectivité 5G, l’intelligence artificielle, l’apprentissage profond, la réalité virtuelle et d’autres applications émergentes dans les marchés de la téléphonie mobile, devraient enregistrer une croissance sans précédent. IC Insights s’attend à un TCAC de 10,7 % entre 2020 et 2025. Les revenus mondiaux des circuits intégrés devraient alors dépasser 600 milliards de dollars pour la première fois.
Pour les automobiles. Selon AlixPartners, la pénurie va coûter 110 milliards de dollars rien que pour 2021 avec 3,9 millions de véhicules perdus en production… Une carence qui pourrait mettre à mal les futures sorties de voitures et durer jusqu’à mi-2022.