Le marché des PC devrait enregistrer une croissance encore jamais vue en Europe au premier trimestre

Le 4 mars 2021 dans

channelnews.fr, le 03-03-2021
Par Dirk Basyn
Avec la crise sanitaire, le PC a encore un bel avenir devant lui. Selon IDC, 94,6 millions d’ordinateurs de bureau, notebooks et postes de travail seront commercialisés cette année dans la région EMEA, soit une croissance de 16,0% en glissement annuel. Selon le cabinet d’analyse, les livraisons devraient même enregistrer un bond de 39,1% au premier trimestre. Du jamais vu !
Si l’on s’en tient à l’Europe occidentale, le marché devrait enregistrer une croissance de 25,6% au cours du trimestre et devrait poursuivre sa croissance jusqu’au troisième trimestre, soutenu par les grands appels d’offres en cours pour le secteur de l’éducation. Il existe également une forte demande dans le segment des administrations publiques et dans le secteur privé pour prendre en charge le travail à distance.
La forte appétence des consommateurs participera également à la croissance du marché. Les ventes au grand public devraient même bondir de 60,5% en glissement annuel au premier trimestre, la plus forte croissance jamais enregistrée par ce segment. Soutenus par le gaming, les ordinateurs de bureau devraient afficher une croissance de 21,6% sur le trimestre. L’abandon du desktop par de plus en plus de consommateurs au profit du notebook, et le passage d’un ordinateur par foyer à un ordinateur par personne continuent d’alimenter une énorme demande d’ordinateurs portables, avec une croissance attendue de 70,2% en glissement annuel.
« Alors que les confinements se poursuivent au-delà des attentes de beaucoup, la demande sans précédent de dispositifs informatiques personnels se poursuit en parallèle », explique dans un communiqué Simon Thomas, analyste de recherche Western Europe Personal Computing chez IDC. « La poursuite du passage des entreprises vers des solutions de travail mobile, conjuguée au fort désir des consommateurs de se divertir tout en restant à la maison pendant la pandémie, se traduira par une demande persistante d’appareils mobiles. Cela générera une forte croissance malgré les nombreuses contraintes liées aux difficultés rencontrées par la chaîne d’approvisionnement. »
En revanche, ces contraintes de la chaîne d’approvisionnement auront un impact sur les ventes en Europe centrale et orientale ainsi que dans la région MEA, et ce malgré la demande soutenue des secteurs commerciaux et des consommateurs. Les expéditions devraient ainsi atteindre 4,4 millions de PC au premier trimestre, un chiffre en légère baisse comparé au trimestre précédent.