Les perturbations de la chaîne logistique IT vont encore entraîner des hausses de prix sur les PC

Le 2 décembre 2020 dans

le 01-12-2020
Par Dirk Basyn
La ruée sur les équipements informatiques liée à la pandémie et au télétravail a pris les fabricants et leurs fournisseurs au dépourvu. Depuis le mois d’avril, les composants, y compris les processeurs, les circuits intégrés et les écrans, sont donc très demandés. Lenovo a ainsi déclaré le mois dernier qu’il ne pouvait honorer que 60 à 70% de ses commandes.
Cette pénurie a provoqué une hausse des prix rapporte The Register qui cite Jeff Clarke, vice-président et directeur de l’exploitation de Dell. Celui-ci a prévenu les analystes financiers que les coûts du fabricant seraient impactés. Il a cité en particulier l’augmentation des prix des composants qui entrent dans la fabrication des écrans LCD, notamment les cartes T-Con, les pilotes et les circuits intégrés, ces derniers s’arrachant sur le marché.
Ces prix devraient encore s’envoler. En cause : les vaccins. « Il y aura des problèmes de fret vers la fin de l’année lorsque les avions se rempliront de vaccins qui nous disputeront un espace déjà limité », a expliqué Jeff Clarke. Pour certains articles hauts de gamme ou dont les clients ont un besoin urgent (et sont prêts à payer plus cher) les livraisons se font en effet par avion plutôt que par bateau.
Lors de la présentation des résultats de la société, Marie Myers la directrice financière de HP a également évoqué une hausse des prix des composants et d’expédition jusqu’à la fin de l’année. De son côté, le CEO de la société Enrique Lores a regretté que des contraintes d’approvisionnement n’ont pas permis d’honorer toutes les demandes aussi bien de PC que de solutions d’impression, ajoutant que la pénurie de composants se poursuivra « au moins pendant la première moitié de l’exercice 2021 » de l’entreprise, c’est-à-dire le mois d’avril prochain inclus.
Interrogé par nos confrères à propos des contraintes liées au transport aérien, Steve Brazier, le patron de Canalys, a expliqué qu’en temps normal environ un cinquième des notebooks était envoyé par fret aérien. Il s’agit selon lui de modèles haut de gamme à marge plus élevées, les appareils vendus au détail venant en général par bateau et doivent donc être commandés plusieurs semaines à l’avance.
« Mais ce ne sont pas des temps normaux, à cause de Covid et de la pénurie mondiale de composants (en particulier d’écrans) nécessaires à la fabrication des PC. C’est pourquoi actuellement, environ 30% des ordinateurs portables arrivent par fret aérien, les fournisseurs de PC faisant tout ce qu’ils peuvent pour répondre à ce qui reste un niveau de demande très élevé », a-t-il expliqué, indiquant que le prix du fret aérien avait augmenté en raison de la faiblesse du trafic. « L’arrivée du vaccin signifiera qu’il y aura encore plus de concurrence pour la très petite capacité de fret aérien qui existe actuellement dans le monde », a prévenu Steve Brazier. Ceux qui achètent un PC en janvier pour le payer un peu moins cher qu’à Noël sont prévenus : les prix pourraient encore augmenter au Nouvel An.